23 Oct

S’affirmer ! Parfois déplaire … souvent prendre soin de soi

S’affirmer. C’est quoi?
s'affirmer
S’affirmer

S’affirmer. C’est avant tout prendre soin de soi. C’est-à-dire? C’est la capacité à exprimer ce qu’on pense, ce que l’on veut, ce que l’on ressent, tout en respectant l’autre. C’est, pour exemples, pouvoir dire sans agressivité, demander sans s’excuser, répondre à une critique.

S’affirmer, c’est se protéger
s'affirmer
s’affirmer

S’affirmer ne garantit pas le succès d’obtenir ce que l’on souhaite ; c’est se donner simplement plus de chance d’obtenir ce que l’on veut. Aussi, s’affirmer c’est accepter de prendre le risque de déranger l’autre ou de déplaire. C’est surtout et d’abord une occasion de se rappeler à soi qui l’on est, ce qu’on aime et ce que l’on veut. Faire cela, c’est alimenter notre sentiment de contrôle sur notre environnement. Ainsi, s’affirmer c’est se sentir bien dans sa peau. C’est réfléchir à soi avant de faire le premier pas de la journée. Penser  en commençant par « je » et se convaincre que tout point de départ c’est nous et qu’il nous reste qu’à trouver le meilleur chemin pour être bien. Il faut, au préalable, bien se connaître et se sentir légitime dans ce que l’on souhaite. Enfin, s’affirmer c’est prendre soin de soi comme un objet précieux que l’on protège.

S’affirmer, c’est tendre vers son idéal à soi

Le piège de ceux qui ne s’affirme pas assez, c’est de croire que pour être heureux il faut ne pas rencontrer de situation de conflit avec autrui. Petit à petit, ces mêmes personnes apprennent davantage à être un personnage idéal pour les autres au lieu de dessiner son propre idéal. A long terme, il arrive parfois que cela ne suffise plus à être désiré ou non rejeté. On a l’impression de passer pour la « bonne poire ». Le pire, c’est que l’on se blâme de ne pas y arriver, on se sent alors responsable de notre isolement. Or, il serait plus juste de reconnaître que l’on ne connaît pas vraiment l’idéal qu’autrui à dans sa tête. Nous construisons en fait cet idéal d’après nos hypothèses, nos croyances ou valeurs issues de notre éducation. Ainsi, cet idéal est impossible à atteindre car irréaliste de ne reposant sur aucune règle universelle.

Pour le dire autrement et pour conclure

Ne pas s’affirmer c’est s’oublier à plus ou moins long terme. Alors, nous risquons de nous mettre en situation d’échec à satisfaire un idéal qui n’appartient à personne.Ainsi, s’affirmer c’est s’engager à se respecter en faisant valoir ses besoins et c’est être capable de les faire partager sans agressivité.